Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine - Tourisme > Fontaines et lavoirs

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Fontaines et lavoirs

À admirer au gré d'une promenade-découverte de nombreuses fontaines qui datent du 19ème siècle et qui contribuent au charme de notre village.
Celles-ci sont construites pour la plupart avec la pierre de taille des carrières de Viterne et sont bien entretenues suite à des
habilitations successives au gré des mandats municipaux pour valoriser la richesse de ce patrimoine architectural.
Leur présence a également protégé la population des épidémies au cours des siècles.
Les auges servaient également de lavoirs pour la lessive et d'abreuvoirs pour les animaux.

Elles sont alimentées en toutes saisons par les sources qui descendent des coteaux.
Avant 1750, bon nombre d'habitants possédaient leur propre puits ou prenaient de l'eau dans le ruisseau. C'est à partir d'une ordonnance du 1er Empire (1804-1814) exigeant la protection des eaux dans les campagnes que les sources ont été captées par des conduites en bois, afin de permettre à chaque famille de se ravitailler en eau.
À la sortie des conduites, l'eau était alors stockée dans des "bouges" (grandes cuves en bois).


2 types de fontaines sont visibles à Viterne aujourd'hui :
► 10 fontaines couvertes pour celles qui sont adossées ou isolées et dont l'ensemble est protégé par une construction,
► 1 fontaine en buffet d'eau avec des constructions étagées composées de vasques superposées qui produisent des chutes d'eau.

Nous vous les présentons avec plaisir  :

LA FONTAINE DES ÉCOLES

Située rue de la Mairie, près de l'Église.
Première fontaine réalisée dans le village et nommée à l'origine " le bénitier ", elle permit aux anciens écoliers d'avoir de l'eau et répondait aussi à un besoin d'hygiène au sein de l'école.
La vasque a été réalisée dans un seul bloc de pierre.
Elle fut reconstruite en 1818 et renommée " fontaine des écoles " afin d'éviter toute polémique induite par la séparation de l'Église et de l'État.

 

LA FONTAINE DU MOULIN

Située rue Auguste Burnot.
Il existait un moulin à grains dans la maison située à l'arrière de la fontaine avec un étang qui se déversait sur une grande roue en bois pour actionner l'actionner.
La fontaine fit l'objet de plusieurs rénovations, notamment en 1818, 1827 et 1842.

 

LA FONTAINE DU COUGNOT

Située à l'angle de la  rue Auguste Burnot et de la Rue Jacques Calin.
Elle porta le nom "cognot" puis "cugnot" avant de prendre sa dénomination actuelle due au parler local.
Elle fût restaurée en 1818. L'auge actuelle date de 1999 et a retrouvé son aspect d'origine.

 

LA FONTAINE DU JET D'EAU

Située au centre du village place Général Leclerc dite communément place du Jet d'Eau.
C'est l'unique fontaine en buffet d'eau de par sa construction étagée.
À voir sa remarquable vasque intérieure qui comporte 12 mascarons à tête de lion laissant échapper l'eau du Jet d'Eau.
En 1827 le sieur Evrard tailleur de pierres à Allain, village voisin, aurait offert à la commune de Viterne 3 655,70 francs pour sa construction et  2 135 francs pour l'empierrement de la place qui l'entoure.
En 1965 une délibération municipale fut votée à l'unanimité pour sa suppression suite à un manque de place pour entreposer les charrettes de bottes de foin. Les enfants en profitaient pour organiser des parties de cache-cache.
Mais une pétition en réaction eu gain de cause fort heureusement pour son maintien.

 

LA FONTAINE DE CHAZARD

Créée en 1840 et située rue de Thuilley.
Dénommée initialement Chaza dans une délibération du 7 février 1940 puis Chazard ensuite du nom d'un ancien lieu-dit de 1812.
 

LA FONTAINE DE CUVENEL

Située rue Boileau, dénommée à l'origine Cumenel puis Cuvenel en référence également à un lieu-dit.
Lors de la réfection de la conduite, on constata que celle-ci passait sous la grange et la salle de bain d'une maison particulière qui n'existait pas lors de son implantation.

 

LA FONTAINE DE GIRONDEUIL

Située rue de la République et ainsi nommée du fait de son implantation sur un ancien lieu-dit.
Restaurée en 1818 et 1840.
Détruite vers 1975 afin de permettre l'installation d'un abri à sel puis reconstruite et inaugurée le 31 août 2008. La municipalité fit appel à l'aide financière des habitants via une souscription auprès de la Fondation du Patrimoine chargée des travaux.

LA FONTAINE MARIUS

Construite en 1838, située rue Jeandidier Brigeot et ainsi dénommée en hommage à M.Marius Millery qui fut maire de la commune durant la 2ème guerre mondiale et dont la maison jouxtait cette fontaine.
Son implantation fut modifiée suite à l'acquisition par la commune d'une petite parcelle de terrain à un particulier permettant de libérer le passage sur la rue très étroite pour les voitures, troupeaux et piétons. Autres avantages, son déplacement  la rapprocha d'un plus grand nombre de foyers et facilita l'utilisation d'une source plus importante.

 

LA FONTAINE DE LA BERGERIE

Située également rue Jeandidier Brigeot et ainsi dénommée en raison de l'existence d'une bergerie importante au sein du village juste en face.
Elle fit l'objet de travaux en 1818. Sa source est surnommée "source du Gaston" par les locaux.
Au bout de la rue vous trouvrez la source de la Viterne, nom du ruisseau qui serpente à travers le village.


 

LA FONTAINE POIROT

Située rue Sencert, ainsi dénommée en hommage à M. Poirot qui tenait un café en face de cette fontaine et qui l'utilisait pour maintenir au frais les bières. À l'époque, elle ressemblait à un baraquement en tôle.
Elle a la particularité d'être alimentée par 2 sources distantes de 400m.

 

LA FONTAINE D'HADIÉ

Située également rue Sencert, dénommée auparavant fontaine "du Hâcheux " ou encore fontaine "du Rumvaux" (lieu-dit), elle bénéficie d'une charpente remarquable.
Elle fit l'objet de travaux en 1818 puis fut restaurée en 1827.

 

Mise à jour août 2016.

  • Flux RSS
  • Imprimer